Le type 171 est un petit véhicule utilitaire tous terrains produit entre 1949 et 1954. Le véhicule est particulièrement destiné aux colonies et à l’exportation (Brésil, Égypte, etc). Très abouti et robuste, le type 171 est décliné en de nombreuses versions dont certaines s’illustrent dans les grands rallyes, comme les rallyes Méditerranée – Le Cap, aux côtés de V.L.R. et d’un coach 235, ou lors d’expédition au Tibet en 1954-1955.

 

Le type 171 est monté sur un châssis robuste, croisillonné au centre, dont la garde au sol est de 28 cm. Il est équipé d’un moteur six cylindres de 3,5 litres, 80 ch, culasse détachable et vilebrequin sur quatre paliers. Il est alimenté par un carburateur inversé avec régulateur Solex relié à une pompe mécanique et au réservoir central de 95 litres. Le refroidissement est par eau avec ventilateur et radiateur d’eau et huile.  Les suspensions avant et arrière sont identiques, deux ressorts à lames semi-elliptiques et amortisseurs hydrauliques. 

La transmission est composée d’un embrayage monodisque ou bidisque à sec, d’une boite de vitesse à baladeurs à quatre rapports dont trois synchronisés. La première est très courte. 

La direction est à gauche et les freins à commande hydraulique. 

Le véhicule pèse 1 930 kgs (caisse pick up) et peut atteindre 90 km/h. 

Le type 171 est produit à 1052 exemplaires avec beaucoup de configurations différentes: châssis-cabine, plateau, break baché ou non, break de chasse, break de brousse, ambulance, pick-up normal sans passage de roue (étroit) et large avec roues protégées et roue de secours derrière la cabine, hayon basculant à l’arrière. Le break est doublement tôlé avec protection isotherme et, dans la version “transport de passagers”, neuf personnes peuvent prendre place. La cabine entièrement métallique (fournie par la Carrosserie de Levallois) est prévue pour trois personnes de front. 

Certaines versions sont développées pour des entreprises de recherche pétrolière (Compagnie française des pétroles, Shell) pour transporter des charges plus élevées et avec des canalisations d’essence protégées. 

L’armée commande également des exemplaires pour assurer la maintenance des unités équipées de V.L.R. Delahaye. 

Des modèles sont également aménagés dans des configurations pompiers diverses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires