Développée pour la compétition internationale et les records, le 12 cylindres type 145 apparaît en 1937. Il sera exploité par la légendaire Écurie Bleue des époux Schell accompagnée par le service compétition de la marque pour la maintenance et les réglages .  Ce modèle permettra notamment de gagner le défi du “Million”, 200 kms contre la montre avec une moyenne de 146 km/h sur la piste de Montlhéry, en devançant Bugatti.

 

 

Le type 145 est monté sur un châssis court de 2,70m, très surbaissé à longerons “bloctube” et traverses embouties soudées à une plateforme centrale caissonnée rigide; forte entretoise tubulaire à l’avant.

La suspension des roues avant est indépendante par parallélogramme déformable, bielles de réaction longitudinales et amortisseurs à friction. A l’arrière, la suspension repose sur deux ressorts à lame semi-elliptiques (longueur 1m) et des amortisseurs à friction à bras très longs à grand débattement.

Le moteur douze cylindres en V à 60° en alliage léger avec culasse détachable, vilebrequin démontable sur 7 paliers à rouleaux. Le moteur 4496 cm3 (alésage 75mm et course 84,7mm) est alimenté par deux pompes à essence électrique et trois carburateurs double corps. La distribution s’effectue par soupapes en tête et trois arbres à cames dont un au centre du V. La transmission s’effectue par embrayage à disques multiples à sec avec boite de vitesse à baladeux ou électromagnétique Cotal à quatre rapports. 

La puissance réelle atteint 220 ch à 5400 tr/mn puis 245 cv à 5500 tr/mn permettant d’atteindre 230 km/h. 

Tous les modèles sont carrossés en biplace sport ou course avec ou sans ailes, phares et roues de secours. 

Cette voiture est aussi victorieuse aux grands prix de Cork et de Pau en 1938, devant les Mercedes allemandes, succès au retentissement considérable en France dans le contexte politique d’avant guerre. Cinq châssis ont été construits dont trois ont été recarrossés tourisme après la guerre, un cabriolet Franay qui sera ensuite transformé en réplique Mille Miglia et deux modèles en coupés Chapron. 

Il sera proposé une version routière de ce modèle, voir type 165.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires