Le type 110 (12 cv, puissance réelle 45ch) est présentée au salon 1930 avec de nombreuses carrosseries et configurations. C’est une amplification du type 109 qui marque la fin des accords avec Chenard et Walker.

 

Le type 110 se distingue du type 109 avec un châssis plus long d’empattement 3,110 m (par rapport à 2,650m), un moteur de cylindrée plus importante 2178 cm3 (par rapport à 1496 cm3) un réservoir de 43 litres (par rapport à 35 litres) avec une alimentation toujours par gravité et un carburateur solex. Le modèle peut atteindre 95 km/h.

Par contre la direction à vis et écrou régulés (à vis et écrou hélicoïdale sur la 109) et les essieux sont de conception et de construction Delahaye.

Le type 110 (300 exemplaires produits) remplace le type 105 avec la préoccupation d’homogénéiser les catalogues des deux marques. Il sera arrếté prématurément en 1931 après la rupture des accords. 

Comme le type 109, les caisses se banalisent en s’inspirant de la standardisation venue d’outre-atlantique.  Le modèle est proposé en version torpédo 5 places, conduite intérieure limousine SPCA, conduite intérieure berline luxe “Aquitaine” Manessius, conduite intérieure berline luxe “Champagne” Manessius, ainsi qu’avec des options variées, flasque de roues, pare-choc avant et arrière, pneus larges. Certains modèles sont préparés par des carrossiers le coupé de ville Rouault & Jongen.

Sur ce châssis, un utilitaire “boulangère” de 900 kg est également produit avec avant de conduite intérieure et une torpédo commerciale à porte latérale arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires