Produit de 1926 à 1927, avec 500 exemplaires, le modèle reprend la conception mécanique du type 92 mais le moteur est constitué de quatre parties au lieu de cinq: le cache culbuteur, la culasse, le bloc cylindres formant demi-carter supérieur avec extensions latérales nervurées et le carter inférieur en tôle emboutie servant de réservoir d’huile.

Avec une cylindrée de 1785 cm3 (côtes 72 x 110), le modèle peut atteindre 90 km/h (puissance réelle 38 ch).

A partir du châssis 28200, le système de freinage reçoit d’importantes modifications due aux travaux de l’ingénieur Jean François, directeur du bureau d’études: une commande dite à came flottante qui s’applique aux freins arrière, mais aussi aux freins avant système Adex. Avec les mêmes tambours de 315 mm, les essayeurs obtiennent des résultats remarquables: moins de 25 m à 92 km/h et moins de 15 m à 54 km/h.

Le modèle en châssis nu et en carrosserie de série torpédo et conduite intérieure “Berline”.

Sur les roues RAF en bois, le choix des pneus s’élargit avec des 33 x 6 straight side ou des Michelin à base creuse 14 x 45.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires