Le type 43 (16/20 cv, puissance réelle estimée 28 ch) reprend toutes les améliorations de ses prédécesseurs et apporte en plus un guidage positif du pont arrière au moyen de trois bielles: l’une centrale, articulée au dessus du demi-carter droit et sur une traverse absorbe la réaction du pont, les deux autres, latérales, relient les extrémités des trompettes à des goussets fixés au-dessous des longerons et transmettent la poussée. De ce fait, les ressorts inférieurs de suspension arrière comportent chacun une jumelle avant articulée sur une petite crosse fixée au-dessus du longeron.

Ce modèle inaugure aussi le carburateur Claudel-Delahaye.

Construit de 1911 à 1914, avec deux châssis long (3,050 m) et extra long (3,200 m), il est aussi proposé “hors catalogue”, un “châssis de sport” ultra léger pour deux places. 

En 1913, tous les modèles sont construits avec un empattement un peu plus long de 25mm avec également, comme pour le type 32 un châssis surélevé “colonial” avec un condensateur de vapeur au-dessus du radiateur pour les pays chauds.

La vitesse maximale est de 80 km/h en torpédo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires