Avec un moteur Titan Delahaye à quatre cylindres (4837cm3, 24cv) en deux blocs verticaux, culasse non détachable et vilebrequin à trois paliers (les ensembles bielles-pistons sont équilibrés par des contrepoids intégrés au vilebrequin), le type 11 peut atteindre 70 à 90 km/h selon la carrosserie. L’allumage (breveté SCDG) est commandé directement par l’arbre à cames, il comporte un seul rupteur mécanique et un distributeur. 

Comme le type 10, le châssis nouveau est à traverses et tôles emboutie, emboités et rivetés avec un empattement de 2,28m.

Il est produit à 100 exemplaires entre 1902 et 1904. A partir de 1903, le refroidisseur frontal est rehaussé pour se raccorder à un capot horizontal et non plus incliné. 

Les carrosseries cataloguées sont construites à l’usine: tonneau, double phaéton, break, limousine, tripe phatéon sur châssis extra long, coupé, berline, landeau, cabriolet et omnibus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires